VIDEOSURVEILLANCE AU TRAVAIL : Comment respecter le RGPD ?

Juil 6, 2022RGPD

}

Temps de lecture : <1 minutes

L’équipement des lieux de travail en dispositif de vidéosurveillance se répand. Ces derniers sont légitimes pour assurer la sécurité des biens et des personnes. Néanmoins, ils ne peuvent pas conduire à surveiller de manière constante et permanente les usagers ou les professionnels d’un établissement ou d’un service. Les enregistrements vidéo sont des données à caractère personnel conformément à l’article 4, 1) du RGPD.

Comment s’assurer que ce traitement de données à caractère personnel respecte le RGPD ?

Il est impératif de déterminer un objectif légal et légitime à l’installation des caméras. En effet, comme le souligne la CNIL, un employeur ne peut pas installer des caméras dans ses locaux sans définir cet objectif. Par exemple, des caméras peuvent être installées sur un lieu de travail à des fins de sécurité des biens et des personnes, à titre dissuasif ou pour identifier les auteurs de vols, de dégradations ou d’agressions.

Quels sont les points clés à respecter pour assurer l’installation d’un dispositif de vidéosurveillance sur le lieu de travail conforme au RGPD ?

Pour voir la suite de l'article merci de vous inscrire ou vous connecter.

Ces articles pourraient vous intéresser

Le Dossier Médical Partagé (DMP) au regard du RGPD

Le Dossier Médical Partagé (DMP) au regard du RGPD

Retrouvez la vidéo de notre webinaire du 20 octobre 2022 sur "Le Dossier Médical Partagé (DMP) au regard du RGPD". Carnet de santé numérique, le Dossier Médical Partagé (DMP) regroupe sur une seule plateforme toutes les données nécessaires à une prise en charge...

lire plus