CoViD-19 : auditions au Sénat des acteurs de la prise en charge des personnes âgées et handicapées

Sep 8, 2020Droit des associations et des ESMS, Droit social

}

Temps de lecture : 1 minutes

La commission d’enquête spéciale du Sénat a procédé le 1er septembre 2020 à plusieurs auditions concernant les secteurs des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et de l’aide à domicile.

.

Lors des auditions relatives aux EHPAD, ont été entendus :

  • Jean-Claude BRDENK, président du Syndicat national des établissements et résidences privées pour personnes âgées (SYNERPA) ;
  • Florence ARNAIZ-MAUME, déléguée générale du SYNERPA ;
  • Virginie LASSERRE, directrice générale de la cohésion sociale (DGCS) ;
  • Pascal MEYVAERT, vice-président de la Fédération française des associations de médecins coordonnateurs en EHPAD (FFAMCO) ;
  • Jean-pierre RISO, président de la Fédération nationale des directeurs d’établissement pour personnes âgées (FNADEPA) ;
  • Pascal CHAMPVERT, président de l’Association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA).

Les auditions consacrées à l’aide à domicile ont fait intervenir :

  • Joëlle MARTINAUX, présidente de l’Union nationale des centres communaux et intercommunaux d’action sociale (UNCASS) ;
  • Clémentine CABRIERES, directrice de l’Association française des aidants ;
  • Marie-Reine TILLON, présidente de l’Union de l’aide, ses soins et des services à domicile (UNA).

Bien qu’un peu longues à consulter, ces vidéos d’auditions sont très importantes pour les acteurs du secteur social et médico-social.

En effet, les propos tenus permettent de reconstituer en détail la chronologie de l’expansion de la pandémie dans les EHPAD et au domicile mais aussi des consignes données – souvent tardivement – par la puissance publique ainsi que des dysfonctionnements constatés. Ils énoncent également les difficultés structurelles de ces secteurs d’activité (ex. : attractivité des métiers, tarification, répartition des compétences administratives) et les moyens d’y remédier.

Ces articles pourraient vous intéresser

La monétisation des jours de RTT

La monétisation des jours de RTT

La loi de finances rectificative pour 2022 prévoit la possibilité pour les salariés de « monétiser » leurs jours de réduction du temps de travail non pris (RTT), acquis au titre des périodes postérieures au 1er janvier 2022 et jusqu'au 31 décembre 2025 (L. no...

lire plus