RH : appel de l’Etat à la générosité des salariés pour l’attribution de chèques-vacances aux professionnels des secteurs sanitaire et médico-social mobilisés pendant la pandémie de CoViD-19

Août 17, 2020Droit des associations et des ESMS, Droit social

}

Temps de lecture : <1 minutes

Au JO du 31 juillet 2020 a été publiée la loi n° 2020-938 du 30 juillet 2020 permettant d’offrir des chèques-vacances aux personnels des secteurs sanitaire et médico-social en reconnaissance de leur action durant l’épidémie de covid-19.

.

Le texte offre à tout salarié de renoncer, jusqu’au 31 octobre 2020, au salaire net d’une ou plusieurs journées de travail, afin que la somme correspondante soit versée à l’Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV). Il peut également donner des jours de son compte épargne-temps (CET). Enfin, un abondement par l’employeur peut intervenir en application d’un accord collectif de travail.

Le don du salarié n’ouvre droit à aucune réduction d’impôt.

Les bénéficiaires des chèques-vacances sont les salariés – y compris vacataires et stagiaires – des établissements et services sanitaires, médico-sociaux et d’aide et d’accompagnement à domicile qui ont travaillé entre le 12 mars 2020 et le 10 mai 2020 et dont la rémunération n’excède pas le triple du salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC).

Contrairement à l’intitulé de la loi, les chèques-vacances ne seront pas offerts mais vendus aux conditions habituelles ; toutefois, leur achat sera exonéré de l’impôt sur le revenu.

Les sommes reliquataires dont disposera l’ANCV au 31 décembre 2020 seront reversées au Trésor public.

Ces articles pourraient vous intéresser

Branche de l’aide à domicile : l’augmentation de la valeur du point est applicable à tous les employeurs compris dans le champ d’application professionnel de la CCN « BAD »

Branche de l’aide à domicile : l’augmentation de la valeur du point est applicable à tous les employeurs compris dans le champ d’application professionnel de la CCN « BAD »

Dans deux avenants n°51-2022 et n°52-2022 du 23 mars 2022 à la Convention collective nationale de la branche de l'aide, de l'accompagnement, des soins et des services à domicile du 21 mai 2010, il était rappelé que le Smic a augmenté de 2,2 % au 1er octobre 2021 et de...

lire plus